Texte à méditer :  Paresse : habitude prise de se reposer avant la fatigue.  Jules Renard
Recherche




Les rubriques

Fermer Lecture A-C

Fermer Lecture D-G

Fermer Lecture H-K

Fermer Lecture L-P

Fermer Lecture Q-T

Fermer Lecture U-Z

Fermer Lecture _en attente

Fermer Musique - Artistes à découvrir

Fermer Musique - Concerts

Lecture D-G - Gavalda Anna - Je l'aimais - Roman - 2006

AUTEUR : GAVALDA Anna
TITRE : Je l'aimais
CATEGORIE : Roman
SORTIE : 2006


PRESENTATION DE L'EDITEUR :
" On biaise, on s'arrange, on a notre petite lâcheté dans les pattes comme un animal familier. On la caresse, on la dresse, on s'y attache. C'est la vie. II y a les courageux et puis ceux qui s'accommodent. C'est tellement moins fatigant de s'accommoder... " A-t-on le droit de tout quitter, femme et enfants, simplement parce que l'on se rend compte - un peu tard - que l'on s'est peut-être trompé ? Adrien est parti. Chloé et leurs deux filles sont sous le choc. Le père d'Adrien apporte à la jeune femme son réconfort. À sa manière : plutôt que d'accabler son fils, il semble lui porter une certaine admiration. Son geste est égoïste, certes, mais courageux. Lui n'en a pas été capable. Tout au long d'une émouvante confidence, il raconte à sa belle-fille comment, jadis, en voulant lâchement préserver sa vie, il a tout gâché

RÉSUMÉ DU LIVRE :
Adrien est parti. Chloé et leurs deux filles sont sous le choc. Le père d'Adrien apporte à la jeune femme son réconfort. À sa manière : plutôt que d'accabler son fils, il semble lui porter une certaine admiration. Son geste est égoïste, certes, mais courageux. Lui n'en a pas été capable. Tout au long d'une émouvante confidence, il raconte à sa belle-fille comment, jadis, en voulant lâchement préserver sa vie, il a tout gâché.

LES CITATIONS :
Il faut lire toute l'émotion de ce livre entre les lignes. Je l'ai lu il y a longtemps et il reste quelque part en moi, ce qui n'est pas le cas de tous les livres loin de là ! Anna Gavalda, elle est forte pour ça !!! (internaute - évene)
Avec un charme douloureux et lumineux, Anna Gavalda raconte que l'on peut partir par courage et rester par lâcheté. [... ] La romancière évoque, en des murmures stylistiques, l'héroïsme du quotidien, sur un air de rien qui attrape tout. Gavalda a la grâce. (le journal du dimanche)
A l'opposé d'ensemble c'est tout, ce livre n'est pas joyeux. On est dans le tourment des occasions saisies et dans le regret des occasions ratées.
Avec Anna Gavalda, on continue à lire dans les sentiments des gens comme dans un livre ouvert. (internaute - amazon)
Décidément, A Gavalda (moi, j'ai adoré "ENsemble c'est tout) est surprenante. Ici, ce sont les sentiments des acteurs qui importent, on les vit "de l'intérieur". C'est étonnant, troublant. On a l'impression de voir, un peu comme par les yeux de CHristal dans "Bruissements d'ailes", le coeur à nu de Chloé par exemple. (internaute - amazon)

L'AVIS DE NINA : 6/10
Un livre A NE PAS LIRE quand on a le bourdon!!!! un huis clos entre deux personnages qui se racontent leur vie, leurs échecs amoureux...
En même temps, c'est cruellement touchant, si vrai, si sensible ; on a du mal à se détacher de cette histoire, qui pourrait être un conte de fées ou bien un cauchemar, selon où on se place.
L'itinéraire d'un homme, de prime abord venu consoler sa belle-fille, qui va se livrer, dans le sens le plus intime, à une confession bouleversante, bien loin du cliché du père sans émotion ni sentiment qu'il incarnait.
Je n'ai pas pris de plaisir à cette lecture, d'où la note un peu sévère, j'ai plutôt réfléchi à son contenu et à la nature humaine en général, le renvoi à notre propre ressenti, nos propres doutes et notre propre parcours.



Date de création : 06/09/2009 @ 19:37
Dernière modification : 06/09/2009 @ 19:37
Catégorie : Lecture D-G
Page lue 1194 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^