Texte à méditer :  

Un chef est un homme qui a besoin des autres

  
Paul Valery
Recherche




Les rubriques

Fermer Lecture A-C

Fermer Lecture D-G

Fermer Lecture H-K

Fermer Lecture L-P

Fermer Lecture Q-T

Fermer Lecture U-Z

Fermer Lecture _en attente

Fermer Musique - Artistes à découvrir

Fermer Musique - Concerts

Lecture Q-T - Rufin Jean Christophe - Le parfum d'Adam - Thriller - 2007

AUTEUR : RUFIN Jean-Christophe
TITRE : Le parfum d'Adam
CATEGORIE : Thriller
SORTIE : 2007


« L’écologie ne devrait pas prendre pour cible le fils riche mais le fils pauvre »

RÉSUMÉ DU LIVRE :
Pologne, printemps 2005. Juliette, jeune française, libère des animaux de laboratoire. Cette action militante va l'entraîner au coeur de l'écologie radicale... Des territoires indiens d'Amérique aux ghettos pour milliardaires du Lac Léman, ce roman explore le monde de l'écologie radicale consituant selon le FBI la deuxième source de terrorisme mondial. L'écologie en France est considérée comme une cause acquise et sympathique. Pourtant au niveau mondial, l'écologie radicale constitue selon le FBI la deuxième source de terrorisme.

LES CITATIONS :
Grâce à Rufin, haut fonctionnaire habitué à fréquenter les cercles du pouvoir, tout sonne atrocement vrai. C'est à la fois un grand roman policier et un passionnant reportage. (.. .) Quand on referme ce livre, on ne voit plus du même oeil les politiques qui beurrent leur programme d'une bonne couche d'écologie. [Paris-Match]
Ici, il règle avec brio ses comptes avec une certaine dérive de l'écologie, et il le fait à travers un scénario passionnant et des personnages qui existent pleinement. 'Le Parfum d'Adam' est à l'extrémisme vert ce qu''Etat d'urgence' de Michael Chrichton, était aux cassandres du réchauffement climatique : un subtil mélange de suspense, de documentation et de provocation.[Elle]
Ce roman fait balader le lecteur des Etats-Unis en Pologne, mais aussi en France, au Brésil, au Cap Vert, en Autriche pour les besoins d’une enquête particulièrement délicate et qui met en jeu la vie d’un milliard d’hommes ! Ce livre commence par le vandalisme d’un laboratoire de recherche scientifique qui libère les animaux soumis à l’expérimentation. Mais la réflexion va plus loin que cette défense primaire des animaux à la Brigitte Bardot. L’auteur met en garde ses lecteurs contre les écolos ultras qui placent la Nature comme le principe suprême et l’homme comme prédateur de la nature. Ce qui en découle que pour sauver la terre qui ne pourra pas nourrir tous les hommes, il faudra éliminer les plus pauvres qui ont un taux trop important d’accroissement démographique ![Internaute - Fnac]
Jean-Christophe Rufin a été médecin, pionnier de l'action humanitaire « sans frontière » et a été sollicité pour mener des opérations secrètes. Cette expérience, il l'a mise à profit dans ce roman fiction où la réalité n'est pas si loin que cela, c'est du moins ce qu'il explique dans une postface passionnante. C'est un thriller écolo haletant, l'ensemble constitue un roman intense, au suspense insoutenable porté par une écriture efficace et brillante qui vous donnera envie de tourner la page avant la dernière ligne. Un livre difficile à lâcher si ce n'est que par son poids.[Internaute - Fnac]
Quand un grand écrivain français (goncourt pour Rouge Brésil) se lance dans l'écriture d'un polar aux préoccupations contemporaines et écologiques ça donne un mélange exaltant et très bien écrit qui invite au voyage à chaque page. D'abord séduit par la couverture je me suis plongé dans ce roman pour ne plus le lâcher avant la fin ... BRAVO [Internaute - Alapage.com]

L'AVIS DE NINA : 7/10
Changeons un peu de registre ; j'ai tenté cet auteur que je ne connaissais pas pour me plonger dans l'univers du terrorisme écologique. On est loin de notre José Bové national et ses fauchages médiatiques. Ici, ça fait froid dans le dos. Pourquoi ne pas éliminer les prédateurs et destructeurs de notre planète : l'humain en espèce ! Et tant qu'à faire, supprimer ceux qui en sont la cause : les pauvres... qui surpeuplent et encombrent l'espace nous privant des ressources naturelles et en déséquilibrant l'éco-système que seuls les animaux parvenaient à maintenir.
Une théorie qui a déjà sans doute été l'objet de nombreux débats, voire même d'expériences passées, vu le trouble dans lequel nous jette l'auteur au fil des pages. Ici, on n'en reste pas au dialogue existentiel et aux actions symboliques, mais on est plongé dans un univers glauque et sinistrement froid de thriller ou manipulation et actions à échelle mondiale nous tiennent en haleine.
Dommage ; il m'a manqué un je ne sais quoi qui me fait rester sur ma faim une fois la dernière page tournée, d'où la note finale de mon évaluation.
Néanmoins, ce roman très bien argumenté et étayé d'une postface particulièrement percutante, reste un bon ouvrage à consommer sans modération.

Date de création : 06/09/2009 @ 10:49
Dernière modification : 06/09/2009 @ 10:49
Catégorie : Lecture Q-T
Page lue 1219 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^