Texte à méditer :  Le temps de lire est toujours du temps volé. C'est sans doute la raison pour laquelle le métro se trouve être la plus grande bibliothèque du monde  Françoise Sagan
Recherche




Les rubriques

Fermer Lecture A-C

Fermer Lecture D-G

Fermer Lecture H-K

Fermer Lecture L-P

Fermer Lecture Q-T

Fermer Lecture U-Z

Fermer Lecture _en attente

Fermer Musique - Artistes à découvrir

Fermer Musique - Concerts

Lecture A-C - Chattam Maxime - Prédateurs - Thriller - 2007

AUTEUR : CHATTAM Maxime
TITRE : Prédateurs (cycle de la vérité Volume 2)
CATEGORIE : Thriller
SORTIE : 2007



PRÉSENTATION DU LIBRAIRE :
« Parce que toute la vie est là, en résumé, dans ce subtil moment où un être décide d’en mettre un autre à mort »
Ils sont déjà parmi nous... Une guerre sans nom. De jeunes soldats sauvagement mutilés dans des mises en scène effroyables. Mais l'ennemi n'est pas le coupable. Pour le lieutenant Frewin, fasciné par le langage du sang, il ne peut s'agir que d'un psychopathe, un monstre de ruse et sadisme, un prédateur cruel et archaïque qui va les décimer un par un... Renouant avec la veine de sa Trilogie du Mal, Maxime Chattam nous propulse dans un vortex de terreur, imposant une fois encore son univers mystérieux et sanglant. Plus qu'un thriller, un guide de survie !

RÉSUMÉ DU LIVRE :
Se dissimulant dans les horreurs d'une guerre sans nom, un psychopathe décime les rangs de jeunes soldats que l'on retrouve les uns après les autres sauvagement mutilés. Traquant le dément, analysant son comportement, le lieutenant Frewin et son équipe de la Police militaire établissent peu à peu son profil, faisant monter d'un cran l'angoisse et la panique chez des combattants déjà harcelés par la mort. En se joignant à l'enquête de Frewin, Ann, une jeune infirmière, s'efforce d'identifier les fantômes intimes qui la tourmentent depuis l'enfance. Exsangue, décimée, l'équipe réduite à deux rescapés parviendra-t-elle à abattre le tueur ? Criminologie, suspense, ténèbres.

LES CITATIONS :
Grand talent d'écriture, belle force de descriptions (...), Maxime Chattam ajoute à cet exercice très codé qu'est celui du thriller l'élégance de la littérature [Le Parisien/Aujourd'hui en France]
Que dire de ce nouveau Chattam? Cet auteur excellentissime nous livre là un fabuleux thriller, d'une grande richesse de vocabulaire. Chattam est un de ces rares auteurs agréables à lire et qui ne déçoit pas. Dans ce roman, la guerre, on ne sait pas laquelle d'ailleurs car aucun lieu n'est cité, est le point central du roman. Le sang, la cruauté, la mort: ces mots s'adaptent aussi bien au tueur, aux crimes, qu'au contexte de guerre. Un par un, des soldats sont massacrés dans de terribles mises en scènes. Un tueur en série parmi les soldats, mais pas n'importe lequel: toute une bestialité, une brutalité, transparaissent à travers ses crimes. La police militaire(dont le lieutenant cache un lourd secret), aidée d'une jeune infirmière(qui elle-même cache quelquechose), vont tenter de l'arrêter, mais combien devront y rester? Un roman passionnant, dans lequel on retrouve l'esprit de "In Tenebris", un thriller à couper le souffle. On soupçonne tout le monde tour à tour, mais jamais le véritable coupable. L'Homme n'a qu'un prédateur: lui-même!!! [Internaute - Amazon]
Le double sens est excellent! On peut bien sûr le lire comme un thriller classique et juger l'intrigue simplement. Mais alors que sont toutes les pages écrites après le "dénouement" ? Si on se donne la peine de lire lentement ce livre, qui comme les autres Chattam sont difficiles à refermer dès le démarrage de la lecture, et que l'on s'imprègne de l'histoire dans son sens psychologique, il advient qu'on arrive à se poser soi-même les questions que se posent les personnages. Et c'est ainsi que naît une introspection pas inintéressante. Ce livre est interactif, à vous de vous donner la peine de chercher cette interactivité et la fin après "dénouement" vous paraîtra alors logique. [Internaute - Amazon]
Qu'est-ce qu'il lui arrive, à Maxime Chattam ? (.. .) Son nouveau thriller, 'Prédateurs', vient conforter l'impression que l'écrivain fait fausse route. Sans indication de lieu ni de temps, il nous embarque sur un vaisseau de guerre où un psychopathe mutile sauvagement de jeunes soldats. (.. .) Les cadavres s'accumulent. Les clichés et les lourdeurs de style aussi.[Delphine Peras - Lire]
Maxime Chattam renoue enfin avec la verve qui fit le succès de la Trilogie du Mal. Ce roman n’est plus sombre, il est noir, il est rouge, terrifiant et sanglant - âmes sensibles s’abstenir. Ce n’est plus de la peur, c’est de l’horreur. La violence est omniprésente : celle du serial killer, celle de la guerre, celle, toute psychologique, des personnages torturés par leurs ombres, leurs quêtes. Au coeur de la perversion et de la barbarie, sans le moindre repère spatiaux-temporels, un nouveau couple de héros, le lieutenant Craig Frewin de la Police Militaire et l’infirmière Ann Dawson, chassent le monstre. Aussi troubles que troublants, ils s’interrogent sur l’évolution humaine, sur ces pulsions de mort et ces instincts de survie qui s’emmêlent dans cette guerre qui ne dit pas son nom. L’auteur nous enfonce la tête à deux mains dans l’enfer, l’enfer des hommes, l’enfer dantesque. Nous plongeons dans la folie d’une enquête en plein champs de bataille. Aucun répit ne nous est accordé, nous sommes littéralement emportés, haletants d’angoisse et de terreur. De ce thriller décapant, on ne sait plus lequel des deux récits - l’enquête ou le conflit - relève du pire. Dans un style très visuel, on retrouve le souffle brûlant d’un Harris dans les mises en scènes macabres, l’atmosphère étouffante d’un Grangé. M.Chattam nous renvoie à cette fascination morbide pour le mal, à la réflexion sur les origines, à l’attirance pour les ténèbres. Un thriller intense. [Marilyne Camhi - Evene]

L'AVIS DE NINA : 9/10
Pour changer, j'ai tout fait dans le désordre. Voici le volume 2 de la trilogie du "cycle de la vérité". Le 3e a déjà fait l'objet d'une fiche : "la théorie Gaia", et le premier reste à acquérir dans ma bibliothèque, il s'agit du titre "les archanes du chaos", dont je partagerai mes impressions après lecture.
Un décor qui nous ramène à un bien funeste passage de notre histoire : des hommes minés par une guerre autant dévastatrice pour le corps que pour l'esprit. Même au sein d'unités de combat, constituées pour défendre nos pays et nos croyances, un abominable criminel est tapi dans l'ombre pour perpétrer ses insoutenables homicides, dans le cadre même des opérations, semblant narguer les enquêteurs démunis.
L'auteur a pris un soin particulier à nous plonger dans cet univers sombre et effrayant, au coeur des combats ; et comme si cela ne suffisait pas à l'horreur de la situation, y glisse un tueur particulièrement imaginatif, raffiné et intelligent. L'enquête menée par les personnages principaux s'avère extrèmenent difficile et dangereuse face à ces deux fléaux.
Des personnages troubles et mystérieux viennent jouer leur rôle macabre ou salvateur (qui sait ?) dans les scènes violentes, psychologiquement déroutantes que nous découvrons au fil des chapitres, rythmant les phases de l'offensive face à l'ennemi dans l'enfer du conflit. L'ennemi, ici, n'est pas celui que l'on pense au premier abord ; s'agissant de l'envahisseur, au moins, on l'a identifié. Suspense!

Date de création : 05/09/2009 @ 16:26
Dernière modification : 05/09/2009 @ 22:46
Catégorie : Lecture A-C
Page lue 1275 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^