Texte à méditer :  On ne fait jamais attention à ce qui a été fait ; on ne voit que ce qui reste à faire.  Marie Curie
Recherche




Les rubriques

Fermer Lecture A-C

Fermer Lecture D-G

Fermer Lecture H-K

Fermer Lecture L-P

Fermer Lecture Q-T

Fermer Lecture U-Z

Fermer Lecture _en attente

Fermer Musique - Artistes à découvrir

Fermer Musique - Concerts

Lecture D-G - Follett Ken - La chute des géants - Le Siècle 1 - Roman - 2010

AUTEUR : FOLLETT Ken    
TITRE : La chute des géants - Le siècle 1
CATEGORIE : Roman historique
SORTIE : 2010



Ken Follett nous plonge dans l'une des périodes les plus captivantes et les plus violentes de l'Histoire... La grande aventuer du XXe siècle, telle que personne ne l'a jamais racontée.

RÉSUMÉ DU LIVRE :
En 1911, les grandes puissances vivent leurs derniers instants d’insouciance. Bientôt la guerre va déferler sur le monde... Cinq familles - américaine, russe, allemande, anglaise et galloise - vont se croiser, s’aimer, se déchirer, au rythme des bouleversements de l’Histoire : la Première Guerre mondiale et la Révolution russe. Les Williams, une famille galloise de mineurs est liée par amour et par inimitié aux Fitzherbert, aristocrates et propriétaires des mines. Ethel Williams connaîtra une passion secrète avec le comte Fitz, marié à la princesse russe Béa, fille du tsar… et s’engagera en politique, défendra le droit de vote des femmes. Billy Williams quittera la mine pour les tranchées de la Somme, puis le front russe… La farouche Lady Maud Fitzherbert tombera amoureuse de Walter von Ulrich, espion de l’ambassade allemande à Londres. Leurs routes croiseront celles de l'ambitieux Gus Dewar, collaborateur du président américain Wilson, et de deux frères russes orphelins, Grigori et Lev Peshkov, dont le projet d’émigrer se heurte à la guerre, la mobilisation et la Révolution…Passions contrariées, rivalités et intrigues, jeux de pouvoir, coups du sort… Cette gigantesque fresque brasse toute la gamme des sentiments humains et dresse une galerie de portraits saisissants : des personnages exceptionnels, passionnés, ambitieux, attachants, tourmentés, qui bravent les obstacles et les peurs pour s’accomplir en dépit des tragédies qui les emportent.Entre saga historique et roman d’espionnage, histoire d’amour et lutte des classes, Le Siècle, la nouvelle épopée de Ken Follett en trois volumes, traverse la période la plus agitée, la plus violente et la plus complexe des temps modernes : la grande aventure du XXe siècle…

LES CITATIONS :
Ce livre m'a permis de comprendre les grands événements du XXe siècle en étant moins rébarbatif qu'un cours et peut-être plus explicatif. En effet, grâce aux différents personnages, on comprend mieux les pensées des gens de cette époque. Vivement la suite !!! [Internaute - booknode]
D'emblée, en voyant la liste des protagonistes en debut de bouquin et l'épaisseur de la bête on se dit "ouille", force est de constater que Follet nous immerge dans un grand cross-over mondial, qui en étant parfois un peu cliché, nous-en tout cas moi- m'entraine avec plaisir dans cette saga et nous donne envie de replonger dans l'histoire-non romancée- du début du xxeme siecle [Internaute - Babelio]
En cours de lecture, j'ai craint d'apprendre un détail que je n'aurais pas encore lu en parcourant l'article. Une histoire passionnante, bien structurée avec un auteur qui sème des rebondissements tout au long de son livre, un parallèle entre Zola, Flaubert et l'histoire. On s'attache à chaque famille qui jalonne les paragraphes. Excellent compagnon de lecture, je regrette seulement de devoir le terminer un jour... [Internaute - Chapitre.com]
Ambitieux sans être pédant, jouant des codes du récit de genre, du roman sentimental à celui de guerre, sans jamais sombrer dans le pastiche, Ken Follett parvient à nous convaincre que ce qui compte dans un livre est moins le nombre de ses pages que la rapidité avec laquelle son lecteur ira de l'une à la suivante. [Livre Hebdo]
C'est du Ken Follet pur jus... Les méchants sont très méchants, les gentils très gentils, c'est ainsi que l'on construit facilement des histoires où l'on a vite ses repères, rien n'a changé sur le fond depuis Blanche Neige et les sept nains... Il est vrai que le roman donne l'impression que la révolution russe a été faite par 10 personnes et la guerre de 14 par 20 (10 allemands, 5 anglais et 5 français). Cela dit, le nombre de personnages est tout à fait gérable et la documentation tout à fait correcte. Ne mérite pas le Goncourt mais d'autres non plus... [Internaute - Fnac]
Ken Follet, le Gallois abonné aux best-sellers, annonce une ambitieuse trilogie : ‘Le Siècle’, soit trois fois mille pages pour décrire les destinées contrariées de plusieurs familles tout au long du siècle dernier. Après les succès mondiaux de ‘Les piliers de la terre’ et ‘Un monde sans fin’, l’auteur s’attache dans ‘La Chute des géants’ à présenter les principaux de son nouveau projet : les prolétaires Williams, les nobles Fitzherbert, les von Ulrich austro-allemands, les frères Pechkov et Gus Dewar de Buffalo, Etats-Unis. De 1911 à 1923, pour cette première partie, ces personnages sont confrontés, à leurs niveaux sociaux et contrées d'origine respectifs, à la Première Guerre mondiale, à la chute de l'Empire Russe et à la montée en puissance des Etats-Unis, ce à quoi les historiens pourraient justement qualifier de Chute des géants. Pour en faire des héros à part entière, Follett les a pourvus de qualités intellectuelles, de forces de conviction, de capacités de visionnaires ou d'attraits esthétiques tout à fait considérables, car on ne façonne pas un best-seller populaire, un roman historique ambitieux, sans miser sur des personnages positifs et enviables du fait de leurs qualités humaines. Pour autant, on se laisse volontiers porter d’une page à l'autre, grâce à l'incontestable mécanique narrative et à la langue efficace (sinon élégante) qui les traversent. Difficile d'éprouver une réelle peine à parcourir ce premier tome, certainement moins critiquable que d'autres sagas-à-succès-programmé largement moins bien menées. [Evene]
Au meilleur de sa forme, Ken Follett débute sa nouvelle saga historique par le conflit de la Première Guerre mondiale et présente cinq familles d'origine anglaise, allemande, américaine et russe qui vont s'aimer et se déchirer, tenter de trouver leur bonheur au gré des soubresauts du XXe siècle. Quand l'Histoire se mêle à l'espionnage, pour notre plus grand plaisir de lecture ! [La Procure]
« Nos petits-enfants se régaleront de Ken Follett comme nous dévorons Alexandre Dumas. Veinards ! » [Le Figaro magazine]

VIDÉOS :
http://www.youtube.com/user/edrobertlaffont#p/u/1/Yvk7rCaptkM (en anglais)


L'AVIS DE NINA : 9/10
Si je n'ai pas mis 10 c'est sans doute à cause du poids de l'ouvrage ! Difficile à tenir le soir dans son lit après une dure journée de travail...
Fervente admiratrice de Ken Follett, je cherchais un moment tranquille pour me plonger dans cet ouvrage aux 1000 pages prometteuses ; il m'aura tout de même fallu plus d'une dizaine de soirées pour le terminer, non par manque d'intérêt, mais plutôt du fait de ma phrase précédente :) J'avoue ne pas avoir été très assidue en cours d'histoire ; du coup, j'ai rattrapé un peu mon inculture tout en passant un excellent moment de lecture. Certes, on pourra critiquer les aspects romanesques ou les coincidences qui permettent de donner un liant à l'ensemble, mais je n'aurais sans doute pas pris le même plaisir à lire un livre d'Histoire classique. L'auteur n'aura pas lésiné avec 3 années de travail de recherches et de documentation, afin de nous offrir cette époustouflante saga. Les personnages sont hauts en couleurs, attachants et singulièrement dotés d'un caractère bien trempé qui leur permettra de surmonter toutes les horreurs et les déchirements de la guerre. On retrouve ici la plume qui nous avait séduit dans les Piliers de la terre (voir lien fiche) ou encore un monde sans fin (voir lien fiche). On appréciera également le répertoire des personnages en début d'ouvrage, ce qui peut întriguer en début de lecture : comment trouver un lien entre ces familles si différentes de par leur rang social et leur rôle dans la société ? Car ici, chacun, selon son propre destin, joue un rôle déterminant sur le cours de l'Histoire, dans des moments tourmentés et incertains, avec cette fragilité inhérente au désordre ambiant.
Je vote OUI pour un deuxième tome et trépigne d'impatience de pouvoir l'acquérir !


Date de création : 27/02/2011 @ 21:43
Dernière modification : 27/02/2011 @ 21:43
Catégorie : Lecture D-G
Page lue 1209 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Réaction n°1 

par Vik le 28/02/2011 @ 07:44

Tu trépignes ? Tu tapes des pieds comme des petites enfants colériques ????? k
Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^