Texte à méditer :  La mémoire, c'est comme une valise. On met toujours dedans des choses qui ne servent à rien  Walter Prevost
Recherche




Les rubriques

Fermer Lecture A-C

Fermer Lecture D-G

Fermer Lecture H-K

Fermer Lecture L-P

Fermer Lecture Q-T

Fermer Lecture U-Z

Fermer Lecture _en attente

Fermer Musique - Artistes à découvrir

Fermer Musique - Concerts

Lecture L-P - Molas Aurélien - La onzième plaie - Polar - 2010

AUTEUR : MOLAS Aurélien
TITRE : La Onzième plaie
CATEGORIE : Polar
SORTIE : 2010

NOTE DE L'ÉDITEUR :
Un thriller crépusculaire et fulgurant dans la lignée de Jean-Christophe Grangé ou Maxime Chattam. Un jeune auteur français dont on n’a pas fini de parler : Aurélien Molas.

RÉSUMÉ DU LIVRE :
Ils sont tombés sur quelque chose qui les dépasse. Qu'ils n'auraient pas dû découvrir...
Dans un Paris survolté, où la violence éclate à chaque carrefour, des équipes de flics sans attaches, en proie à leurs propres démons, s’engagent avec l’énergie du désespoir dans une croisade sans merci.

LES CITATIONS :
Un premier roman stupéfiant. Adrien Molas nous entraine dans l'univers des flics parfois border line. Certains sont confrontés à la lutte contre la pédophilie. Peut-on sortir indemne de plusieurs années d'enquête dans ce milieu. Un texte fort et un thème traité avec beaucoup de subtilité. [Sophie - Fnac Caen]
PARIS comme on ne l'a jamais décrit, on a l'impression de se situer dans une autre époque, au temps de la révolution, génial, peuple en colère etc.. L'intrigue est très bien menée, suspense jusqu'au bout, on ne s'ennuie pas.C'est un polar un peu noir de part son sujet, à ne pas mettre dans des mains trop sensible. J'ai beaucoup aimé l'histoire des différents personnages au même moment.Difficile à expliquer, alors lisez le. [Internaute - Fnac]
J'ai eu un peu de mal à entrer dans le livre car il y a beaucoup de personnages au début, notamment chez les enquêteurs et j'avais un peu de mal à m'y retrouver. Puis, j'ai été happée par cette histoire noire et violente. La pédophilie n'est pas un thème facile à aborder, ni à lire mais Aurélien MOLAS a su nous faire partager toute l'horreur de la chose sans tomber dans le graveleux ou le hard, même si certains passages peuvent choquer les âmes sensibles. C'est bien documenté et l'intrigue tient la route jusqu'au bout. Les chapitres sont courts, le rythme nerveux et on tourne les pages pour savoir qui tire les ficelles. Les personnages des flics sont intéressants car on y rencontre des hommes brisés, des ripoux, des requins... La onzième plaie est le premier roman de Aurélien MOLAS qui signe là un très bon polar. [lesbonheursdesophie.over-blog.fr]
C'est remarquable. Dans la construction mais aussi dans le sujet. Il n'y a rien de glauque, comment peut-on être gêné par la réalité, elle est triste et dure et oui, ce roman nous permet de lutter contre ce qui est inacceptable. Il y a du rythme, plusieurs enquêtes qui se percutent et le lecteur est tenu en haleine jusqu'au bout. Il faudra attendre le second roman pour vérifier le talent. [Internaute - Amazon]
Très honnêtement, voici un polar bien décevant. Pourtant, le décor est bien planté avec un Paris au bord du chaos, et l'ambiance au fil du roman respire l'émeute. Mais pour le reste....sujet traité avec pas assez de profondeur, même si ce n'est qu'une fiction (D'AUTANT PLUS si c'est une fiction), enchevêtrement des personnages complexes à suivre (le lien entre Amandine et sa prof qui fait la boucle avec Léo est abracadabrantesque), parrain de la drogue qui survole tout le roman mais qui est un personnage au final dans lequel l'auteur ne rentre jamais, et un final un peu plat comme une crêpe. En 1 mot: bof. [Internaute - Amazon]
Etre flic c’est parfois s’impliquer jusqu’à mettre en danger son équilibre mental. Un des dossiers les plus délicats à traiter : la pédophilie. Et pour pénétrer les réseaux et faire tomber des têtes, l’horrible nécessité de visionner des films. Dans une ambiance survoltée à cause de la crise des banlieues et de la violence qui en découle, chaque flic essaie d’aller au bout de ses projets, de ses dossiers. Pas facile de mener quand des vieilles amitiés ou des liens amoureux sont présents. L’ombre de la police des polices flotte au-dessus de certains qui ne respectent plus toute les règles. Un premier roman très percutant sur l’univers des flics, parfois borders-line. Une ambiance où le repos ne semble jamais d’actualités: la violence continue, des enfants sont en danger. La pédophilie est traitée mais de manière intelligente. Pas de scènes superflues, gores ou écoeurantes. Aurélien MOLAS nous propose un texte passionné avec des portraits de flics différents qui m’a parfois fait pensé à l’univers d’Olivier MARCHAL. A découvrir.[www.zonelivre.fr]
Une crise sociale sans précédent plonge la France dans le chaos et le désespoir. Partout, les voitures brûlent, explosent, des bandes de casseurs vandalisent les rues. La police débordée traverse une grave crise de confiance. Dans cette atmosphère survoltée, le commissaire Kolbe, à la tête d’une unité spéciale chargée de lutte contre la pédophilie, est sur la sellette. Ses enquêteurs viennent de découvrir un container de cassettes particulièrement atroces. L’affaire doit être élucidée au plus vite. Dans le même temps, au métro Porte des Lilas, deux jeunes filles se jettent ensemble sous le métro. Mais s’agit-il vraiment d’un double suicide ? A rebours d’une société cynique dont la seule règle est le profit et la consommation, les protagonistes du roman affrontent avec l’énergie du désespoir leurs propres démons. Un thriller sombre, foisonnant, complexe, extrêmement bien construit et intelligemment mené. [www.pjef.net]

INTERVIEW DE L'AUTEUR :
Pendant le salon du livre où Aurélien m'a dédicacé le livre
http://www.albin-michel.fr/video.php?Id=9782226195814-f01

DÉDICACE DE L'AUTEUR :
Pour Nina, J'espère que la lecture de ce premier roman vous donnera envie de lire les prochains et vous procurera le même plaisir que j'ai à vous écrire ces lignes ! Bien à vous, Aurélien Molas

L'AVIS DE NINA : 9/10
Je suis fannnnnnn!
J'avais décidé de ne pas lire immédiatement cet ouvrage que j'ai acheté lors du salon du livre 2010. En effet, je l'ai choisi sur un coup de coeur au stand Albin Michel, après lecture de la 4e de couverture, sans même savoir que l'après-midi même aurait lieu une séance de dédicace. Plus tard au micro, j'ai entendu une annonce et banco, me suis dit, pourquoi pas après tout ! Je ne regrette pas d'avoir patienté quelques dizaines de minutes ; non pas que la file d'attente était bien longue, j'étais là première dans le rang !
Donc, j'ai laissé 5 autres livres se glisser devant celui-ci ; sans doute pour mieux en apprécier le contenu, tant il me tardait de le découvrir.
Le décor n'est pas sans me rappeler le chaos, tel que je l'imagine dans notre réalité dans quelques années, tant on peut déjà sentir la haine, le désespoir et la violence à fleur de peau dans nos actualités télévisées.
Le sujet quant à lui, dans sa cruauté, sa nudité et sa noirceur extrème, nous rappelle que, bien que traité ici sous forme de fiction, la pédophilie existe et perdure bel et bien.
Les personnages sonnent juste : il n'y a qu'à la tv qu'on voit des flics clean, sobres, intègres et bien rangés dans leur vie, sauf peut-être quelques séries trash comme The Shield ou plus récemment Braquo. Comme souvent lorsque le nombre de personnages est élevé, il convient de rester concentré en début d'ouvrage pour bien cerner leurs caractères respectifs.
Le rythme est haletant et, à ce titre, n'a rien à envier aux maitres du genre qu'ils soient français ou étrangers ; à tel point que je l'ai lu en 3 courtes soirées cocooning, n'interrompant ma lecture que par nécessité organique :).
Un savant mélange d'attirance et de rejet, de courses effrénées et de suspension dans le temps, de déchirements et de lucidité ; voici un ouvrage qui ne laisse pas indemne, qu'on l'ait apprécié ou non, il ne laisse pas indifférent.
Bravo ! Un premier roman qui mérite qu'on parle de lui ; d'ailleurs je n'hésiterai pas à le recommander autour de moi, c'est une valeur sûre pour l'avenir.
Ne reste qu'à patienter pour le second, un challenge particulièrement difficile à relever !


Date de création : 24/05/2010 @ 21:18
Dernière modification : 24/05/2010 @ 21:18
Catégorie : Lecture L-P
Page lue 1194 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^