Texte à méditer :  On peut feindre d'avoir du coeur, pas d'avoir de l'esprit.  Paul Morand
Recherche




Les rubriques

Fermer Lecture A-C

Fermer Lecture D-G

Fermer Lecture H-K

Fermer Lecture L-P

Fermer Lecture Q-T

Fermer Lecture U-Z

Fermer Lecture _en attente

Fermer Musique - Artistes à découvrir

Fermer Musique - Concerts

Lecture L-P - Lehane Dennis - Shutter Island - Polar/Film - 2003

AUTEUR : LEHANE Dennis
TITRE : Shutter Island
CATEGORIE : Polar / Film
SORTIE : 2003


RÉSUMÉ DU LIVRE :
Nous sommes dans les années 1950. Au large de Boston, sur un îlot nommé 'Shutter Island' se dresse un groupe de bâtiments à l'allure sinistre. C'est un hôpital psychiatrique dont les patients, tous gravement atteints, ont commis des meurtres. Lorsque le ferry assurant la liaison avec le continent aborde ce jour-là, deux hommes en descendent : le marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule. Ils sont venus à la demande des autorités de la prison-hôpital car l'une des patientes, Rachel Solando, manque à l'appel. Comment a-t-elle pu sortir d'une cellule fermée à clé de l'extérieur ? Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Oeuvre incohérente d'une malade ou cryptogramme ? Au fur et à mesure que le temps passe, les deux policiers s'enfoncent dans un monde de plus en plus opaque et angoissant, jusqu'au choc final de la vérité.

LES CITATIONS :
"Je me retrouve dans un asile psychiatrique sur une île isolée alors que la tempête fait rage" dit Teddy. Avec Chuck, Marshal comme lui, chargé d'enquête, il recherche une patiente évadée, une folle criminelle, dangereuse. Pas question de vous dire la fin, je viens de lire les deux premières parties. Mais quel milieu ! des notations concrètes pour nous y faire croire, des dialogues agressifs, des situations insolites. Le lecteur a l'impression d'être l'attardé mental de service, car les protagonistes se comprennent à demi-mot. On est déstabilisé, on ne fait confiance à personne. On pense à des machinations, et on devient parano. un excellent polar. [Internaute - Evene]
Shutter Island est à nos yeux sa production la plus réussie [Sabrina Champenois - Libération]
Je suis d'accord sur le fait que, dans ce trhiller, le suspense va crescendo et qu'il faut passer les premières pages. Lorsqu'on l'a fait, on ne regrette rien tant le suspense est prenant et tant l'on a envie d'aller d'une traite jusqu'au bout. Mais n'est-ce pas là le propre des grands thrillers : aller crescendo en faisant monter progressivement la tension et l'envie du lecteur d'aller plus loin. [Internaute - Amazon]
Tout commence pourtant comme un thriller à l'intrigue banale: deux marshals des E-U se rendent sur une île isolée transformée en hôpital psychiatrique pour les malades les plus dangereux, afin d'enquêter sur la disparition mystérieuse d'une patiente. On s'attend à du suspense, à des rebondissements et une incursion dans le monde violent des psychopathes mais c'est un véritable retournement de situation qui va se produire. Le choc final de la révélation est tel qu'en refermant le livre, on a comme un arrière-goût amer dans la bouche, on se refait le livre et on se rappelle des détails insignifiants qui avaient pourtant leur importance. Je peux dire que ce livre ne m'a pas laissée indifférente et l'auteur est prodigieux pour mener son intrigue de bout en bout sans jamais perdre son lecteur. [Internaute - Amazon]
Je viens de finir à l'instant Shutter Island. Je me suis pris une bonne claque dans la g... Je m'en remets pas. Je me suis fait piéger. La vache !!!
Franchement c'est du tout bon, on se fait manipuler et on n'est pas le seul. Mon dieu que c'est noir... [Internaute - Polarnoir.fr]
Ce roman vous envoûte et capte toute votre attention jusqu’à ce que libéré, vous terminiez la dernière page. C’est à ce moment précis que tout s’éfondre… et que tout prend forme. Sublime scénario, psychologie des personnages saisissante, le lecteur ne peut que se projeter dans le personnage principal et suivre avec lui la découverte de l’île… et de ses habitants. Un livre que l’on n’hésite pas à relire si-tôt l’avoir terminé. A conseiller à tous, plus particulièrement aux gens comme moi qui vénèrent les écrits de Dick, pour le soin qui a été apporté à la déviance mentale de certains des protagonistes de l’histoire. [Internaute - Sukria.net]
Rien que de très banal dans cette façon de décrire les lieux de soins psychiatriques, de quoi effrayer le lecteur avec une accumulation de poncifs et un amalgame entre les médicaments et les "drogues"... Le récit est plaisant à lire mais la fin est abrupte, "en queue de poisson", je me suis même demandé s'il ne manquait pas des pages à l'édition de poche que j'avais achetée. [Internaute - Forum.aufeminin.com]
Ce livre m'a littéralement époustouflé!!... jusqu'au moment où je suis arrivée à l'avant dernière page... Mais que se passe-t il ? Il y avait une fin, respectable à mes yeux et soudain tout est remis en cause. Est-ce une faute d'inattention de ma part ? Aurais-je loupé quelque chose ? Mais alors... y a-t-il vraiment une fin? J'en doute... Cependant ça serait mentir de dire que cette fin (?) m'a laissé un goût amer dans la bouche et a détruit tout ce qu'il y avait avant. Ce livre n'est pas seulement constitué d'une demi-fin mais de toute une intrigue et de mystères qui nous embobinent entièrement!
Personnellement quand je suis arrivée au dénouement je me suis quand même posée la question du: " est-ce vrai? " et j'ai mis un moment avant de me laisser convaincre. Premier polar que je lisais (même si pour ma part je ne le considère pas vraiment comme un pur polar) et il m'a donné envie d'en lire bien d'autres encore! [Internaute - critiqueslibres.com]

L'AVIS DE NINA : 8/10
Mon premier ouvrage de Lehane, pourtant il a déjà excellé dans d'autres livres très connus pour avoir été portés à l'écran comme "gone, baby gone" et "mystic river". Je débute donc avec un polar d'une noirceur âpre et lourde, que l'affiche du film illustrant le livre de poche tend à noircir un peu plus. J'ai choisi de le lire avant de voir le film, car je suis généralement déçue du film, alors que le livre nous permet généralement de laisser notre imagination faire le travail du metteur en scène.
Ici, je dois avouer qu'il m'aura fallu une deuxième lecture du dernier chapitre pour m'assurer de la bonne compréhension de la clé de l'intrigue, sachant que j'en avais deviné depuis fort longtemps les contours. Néanmoins, l'auteur nous tiendra en haleine jusqu'à la dernière goutte avant de dévoiler le dénouement.
J'ai donc ensuite été une spectatrice attentive du film tiré de l'ouvrage, afin de comparer mon imaginaire à celui traduit par la pellicule, fort noire elle aussi au demeurant. La folie humaine (si tant est qu'il existe une folie animale) tient ici dans son expression la plus saisissante et crue. La grande question, encore plus cruciale aujourd'hui que dans les années 50, réside encore dans le fait de traiter (ou non) les grands malades mentaux les plus violents ; qu'en faire ? aucun espoir de guérison n'est à attendre, beaucoup de moyens à la charge du contribuable sont en jeu, et au final, les récidives sont inacceptables mais si fréquentes dès qu'on laisse certains monstres sortir de leur enfermement. Si aujourd'hui, les techniques de traitement ont évolué, le problème reste entier. Je ne ferai pas ici l'apologie de la peine de mort pour certains crimes, mais l'auteur nous dresse un tableau particulièrement angoissant de l'univers clos de cet hôpital psychiatrique "extrème".
Je ne remettrai pas en cause les techniques thérapeutiques ni la vraisemblance de ce qui nous est décrit, je n'en ai aucune légitimité ; ce qui n'enlève rien à ce frisson qui me traverse.
Comme ont pu le dire certains internautes dans leurs avis, lorsque j'ai refermé définitivement ce livre, j'ai gardé un imperceptible sentiment de malaise, ou bien est-ce un questionnement ?
Votre avis est également le bienvenu, n'hésitez pas!


Date de création : 09/03/2010 @ 18:07
Dernière modification : 09/03/2010 @ 18:07
Catégorie : Lecture L-P
Page lue 1174 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article


Réaction n°1 

par Vik le 14/04/2010 @ 23:12

n  Est ce la fin a laquelle on s'attend ? J'en doute.
Commençons par le début. Normalement, après avoir lu le dos du livre lors de l'achat, on débute la lecture par le chapitre 1. Alors analysons ce livre noir dans l'ordre et ne tombons pas dans la folie sinon vous aurez du mal à me comprendre. La folie est partout dans ce "polar" (plutôt thriller pour moi ou roman noir) que ce soit les patients (tous plus malades les uns que les autres) ou les toubibs ( fallait pas tomber entre leurs pattes pour troubles psychiatriques à cette époque). L'univers de cet asile y est plus glauque que dans le nid douillet de "Vol au dessus d'un nid de coucou" et pourtant les méthodes de soins y étaient aussi très radicales. est ce qu'on peut venir en aide et soigner un tant soit peu ce genre de grands malades ? A vous de répondre moi j'ai pas la solution à part le poteau mais est ce la bonne et est ce pas la solution la trop facile ? Vous me direz il y a eu les victimes. Effectivement mais est ce dissuasif pour le futur malade ?
J'ai bien aimé lire ce livre et je l'ai lu assez rapidement (par pauses le matin, le midi et le soir, il faut bosser un minimum pour survivre); Je n'ai pas pu le lire d'une traite le week-end précédent trop à un merveilleux week-end ( c'est pas le sujet du commentaire, k vous en saurez rien de plus).
L'histoire est passionnante. On se met à la place du marshal Teddy Daniels et on le plaint car comment enquêter dans un milieu de fous où les uns (les malades) ont plus toute leur tête (et comment se fier à leurs témoignages) et les autres (les toubibs) se retranchent dans leurs secrets médicaux. Au fur et à mesure que l'on se plonge dans l'histoire et que les pages défilent, votre avis va progresser (vrai marshal ? marshal au bord lui aussi de la maladie ? ou alors vrai malade incurable de cet asile de dingues ?). Chapitre 24 (avant dernier) voilà votre opinion est faite et ce final chapitre 25 arrive et ? Tout est remis en question.
Pour moi c'est ................ (relisez le prologue si vous doutez de votre avis). Bonne lecture et attention  la folie vous guette peut être !!!!!
Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^