Texte à méditer :  Il paraît que la crise rend les riches plus riches et les pauvres plus pauvres. Je ne vois pas en quoi c'est une crise. Depuis que je suis petit, c'est comme ça.  Coluche
Recherche




Les rubriques

Fermer Lecture A-C

Fermer Lecture D-G

Fermer Lecture H-K

Fermer Lecture L-P

Fermer Lecture Q-T

Fermer Lecture U-Z

Fermer Lecture _en attente

Fermer Musique - Artistes à découvrir

Fermer Musique - Concerts

Lecture U-Z - Winckler Martin - Mort in vitro - Polar - 2003

AUTEUR : WINCKLER Martin
TITRE : Mort in Vitro
CATEGORIE : Polar
SORTIE : 2003



RÉSUMÉ DU LIVRE :
Tourmens, grande ville du centre de la France. Une jeune femme, pourtant en pleine santé, meurt d’une complication rare de sa grossesse. Charly Lhombre, médecin généraliste et légiste en formation, n’arrive pas à croire qu’il s’agit d’un coup du hasard. En recherchant les causes du décès de la jeune femme, il découvre plusieurs autres décès suspects dans la clientèle d’un gynécologue spécialisé dans la procréation médicalement assistée...
Au même moment, Jean Watteau, juge d’instruction, enquête sur la mort bizarre d’un professeur de pharmacologie au cours d’un accident de la circulation... Pendant que Lhombre et Watteau se lancent à la recherche de la vérité, une grande multinationale du médicament manipule patiemment - dans le monde des affaires, les commissions d’experts et les médias - les pions qui lui permettront de dominer un marché en pleine expansion...
S’inspirant de faits authentiques, Mort in vitro met au jour les relations ambiguës qui lient l’industrie pharmaceutique au monde médical -aux dépens, parfois, de la vie des individus.

LES CITATIONS :
Un très bon policier, très "réaliste". En plus c'est un bonheur de retrouver certains personnages de "Touche pas à mes deux seins" ... Un livre qui se dévore ... [Internaute - Amazon]
C'est un roman passionnant, mais qui fait froid dans le dos, lorsque l'on sait qu'il s'appuie sur des faits réels. [Internaute - Amazon]
L'intrigue tourne autour d'un sujet que Martin Winckler connait bien, la médecine. C'est du pur plaisir, dans la lignée de "touches pas à mes 2 seins" que je vous recommande. Cet auteur passe d'un style à un autre avec une aisance et un plaisir partagé par le lecteur. A lire également la maladie de Sachs qui ne vous laissera pas indifférent. [Internaute - Fnac]

2 sites à consulter pour en savoir plus :
"Mort in vitro" (roman de Martin Winckler - sortie le 23 janvier 2003) : une attaque voulue du lobbying des labos : http://www.pharmaceutiques.com/archive/une/20030109_invitro.html
Les chroniques de Martin Winckler / Interdites d'antenne sur France Inter http://www.onnouscachetout.com/themes/medecine/martin-winckler.php

L'AVIS DE NINA : 8/10
Un polar médical, chouette ! Moi qui dévore les Robin Cook, j'avais envie de voir ce que Martin Winckler avait dans le ventre... bien m'en a pris. Il faut dire que j'avais ce livre dans mon stock "à lire" depuis près de 5 ans. Je l'ai retrouvé par hasard au fond de la pile en faisant du rangement. Format compatible avec une lecture rapide pour un après-midi pluvieux (ou neigeux en l'occurence), j'ai donc fini par y fourrer mon nez... pour ne l'y oter qu'à la fin de l'ouvrage, moins de 2 heures après.
C'est pas tous les jours non plus qu'un bouquin est préfacé par "La Mutualité Française", comme si quelque part, son contenu constituait une prévention médicale au même titre que la vaccination. A bien y réfléchir, une fois le livre achevé, cela nous "vaccine" définitivement de tout désir de contrer/aider (?) la nature. Un frisson glacé nous passe même dans le dos lorsque l'on imagine que l'ouvrage s'inspire de faits réels. Moi-même souffrant de plusieurs pathologies, je m'inquiète de la réelle propension des laboratoires pharmaceutiques à vouloir soulager nos maux alors que dans le même temps, ces mêmes médicaments déclenchent bien d'autres cataclysmes dans nos corps fragilisés. J'en sais quelque chose...
On commence par soigner un mal réel mais isolé, pour finir par traiter des effets secondaires à long terme terriblement handicapants ; ou encore, on finit par devoir prendre des médecines à vie pour en garantir les effets : une rente garantie pour le labo en somme. Bon, parfois, ils sont bien utiles et il ne faut pas généraliser. Néanmoins, il vaut mieux souffrir d'un mal répandu mais maitrisé et lucratif, que d'une maladie rare et orpheline.
Mais je m'égare ! Pour en revenir à cet excellent ouvrage, on sent que l'auteur connait son affaire ; on se plait à découvrir les profils des personnages plongés au coeur d'une trame policière à plusieurs visages et dimensions. Bonne lecture !


Date de création : 16/01/2010 @ 19:27
Dernière modification : 16/01/2010 @ 19:27
Catégorie : Lecture U-Z
Page lue 1216 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^