Texte à méditer :  Savoir écouter, c'est posséder, outre le sien, le cerveau des autres  Leonard de Vinci
Recherche




Les rubriques

Fermer Lecture A-C

Fermer Lecture D-G

Fermer Lecture H-K

Fermer Lecture L-P

Fermer Lecture Q-T

Fermer Lecture U-Z

Fermer Lecture _en attente

Fermer Musique - Artistes à découvrir

Fermer Musique - Concerts

Lecture A-C - Cornwell Patricia - Registre des morts - Thriller - 2008

AUTEUR : CORNWELL Patricia
TITRE : Registre des morts
CATEGORIE : Policier / Suspense
SORTIE : 2008


Palpitant comme le coeur, froid comme la mort.

RÉSUMÉ DU LIVRE :
Le 'Registre des morts' est celui de la morgue où sont inscrits tous les décès. Il va bientôt prendre une signification différente pour Kay Scarpetta. Lorsqu'elle s'installe à Charleston, en Caroline du Sud, pour y ouvrir avec sa nièce Lucy et Pete Mrino un cabinet de médecine légale, elle croit commencer une vie idéale. Mais très vite, elle entre en conflit avec des politiciens locaux et on cherche à saboter son projet. Débute alors une série de morts violentes : un meurtre rituel, un enfant victime de sévices, une joueuse de tennis retrouvée mutilée à Rome, sans autre lien entre ces affaires qu'une certaine patiente d'un prestigieux hôpital psychiatrique de Nouvelle Angleterre. D'autres noms s'ajouteront au registre des morts, peut-être même celui de Kay.

LES CITATIONS :
Une intrigue encore plus hermétique que à l'accoutumée. Des détails savoureux, des pistes examinées au plus près, un suspense prenant, bizarre. Et les états d'âme de Marino, et les amours de Scarpetta et Wesley.....et l'impossibilité pour le lecteur de refermer ce livre avant la fin.... Un très bon Cornwell. [Internaute - Amazon]
Ce livre est le livre de trop de la série de Kay SCARPETTA : l'histoire est sans queue ni tête et les personnages principaux sont décevants. Mieux vaut ne pas le lire et rester en tête avec toute la merveilleuse série des livres antérieurs. [Internaute - Amazon]
Malgré ou grâce à ses obsessions, Cornwell réussit encore à étonner. En filigrane du récit, elle évoque dans son thriller sa propre ambiguïté sexuelle, et les limites de l'intervention américaine en Irak [Le Figaro Magazine]
Depuis quelques ouvrages, P. Cornwell a progressivement entrané Scarpetta, Marino, et les autres dans une spirale négative d'o visiblement elle n'arrive pas à les sortir, sauf peut-être en les faisant disparaitre... Tous les personnages deviennent désagréable même Kay... Quand à l'intrigue, elle est presque invraisemblable... Que Kay et Cie prennent leur retraite...Relisez plutt "Une peine d'exception" que "Registre des morts" [Internaute - Fnac]

L'AVIS DE NINA : 6/10
Les derniers ouvrages de Patricia Cornwell m'ont laissé sur ma faim. Néanmoins, je laisse toujours une nouvelle chance à un auteur, je devrais sans doute être plus méfiante.
Ici, je retrouve les personnages habituels, Kay, Marino, Lucy, Benton... mais leur histoire s'essoufle, sonne creux et celle-ci ne soulève pas mon enthousiasme. J'ai essayé de m'accrocher à l'intrigue, et d'en conserver le meilleur pour guetter au fil des pages un souffle de surprise. Kay a changé de vie, déménagé, créé son cabinet de médecine légale ; le fonctionnement de ce corps de métier reste un demi-mystère pour moi aux Etats-Unis, m'interrogeant sur la répartition des missions des coroners, cabinets privés, équipes policières etc.
La manipulation psychologique peut mener loin, surtout quand elle est menée par une experte en psychiatrie ; ce qui fait froid dans le dos quand on sait qu'un individu instable et fragile est plus enclin à tomber dans un piège infernal. Au delà de çà, l'équipe de choc autrefois si efficace et soudée, traverse une période de fortes turbulences, tant sur le plan sentimental, psychologique, de la santé, alors même que des secrets s'installent et les éloignent un peu plus.
Tant de faits qui s'entrechoquent et brouillent les pistes pour nous mener vers le dénouement du suspense, comme habituellement, dans un climat glauque d'odeurs pestilentielles de cadavres ; cadre familier de notre experte en sciences légales.
Cet ouvrage existe en édition de poche. Même s'il ne mérite pas à mon avis les 22 euros de sa version originale, une édition de poche peut facilement se glisser dans un sac de plage, pour une lecture non assidue et détendue.

Date de création : 24/07/2009 @ 12:20
Dernière modification : 05/09/2009 @ 22:47
Catégorie : Lecture A-C
Page lue 1524 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^