Texte à méditer :  La culture ne s'hérite pas, elle se conquiert
  
André Malraux
Recherche




Les rubriques

Fermer Lecture A-C

Fermer Lecture D-G

Fermer Lecture H-K

Fermer Lecture L-P

Fermer Lecture Q-T

Fermer Lecture U-Z

Fermer Lecture _en attente

Fermer Musique - Artistes à découvrir

Fermer Musique - Concerts

Lecture L-P - McCullough Colleen - L'espoir est une terre lointaine - Roman historique - 2002

AUTEUR : McCullough Colleen
TITRE : l'espoir est une terre lointaine
CATEGORIE : Roman historique & biographique
SORTIE : 2002


Condamné à sept ans d'exil suite à une machination diabolique, Richard Morgan fait partie de la première expédition qui, sans le savoir, va fonder l'Australie.

RÉSUMÉ DU LIVRE :
En 1775, Richard Morgan, vingt-sept ans, installé dans le cabaret de son père à Bristol, est un homme tranquille, surtout préoccupé par le bien-être de sa petite famille. Mais le climat politique et social se dégrade, les colons d'Amérique veulent l'indépendance. Après une série de malheurs, Richard est condamné injustement à sept ans d'emprisonnement. La répression féroce fait déborder les geôles. On envoie alors le maximum de détenus le plus loin possible, en Australie (Cook oblige), avec une totale incurie. En 1787, Richard embarque sur l'Alexander, un bateau négrier, pour un voyage épouvantable d'un an. Il fait montre de qualités exceptionnelles qui lui permettent de triompher d'innombrables épreuves. On le quitte en 1793, libre, installé sur Norfolk Island.

Grâce à ce beau héros, ancêtre de son mari, Colleen McCullough (César Imperator, N.B. mai 2001) raconte l'arrivée des premiers colons d'Australie. Son gros roman, bien étayé par de nombreux documents, paraît très authentique et accroche le lecteur malgré l'abondance des détails et des personnages. Une suite est prévue.

LES CITATIONS :
Une histoire très touchante qui parle de courage et qui nous emmène très loin dans le passé, vers la découverte (forcée) d'un nouveau monde.[Bibliothèque de Montréal]
J'ai dévoré !Une épopée formidable et très instructive sur la colonisation de l'Australie et l'arrivée des forcats d'Angleterre. Même s'il est gros, il se lit très bien et vite.[Magali, Paris]

Sans être fastidieux, ce récit est beaucoup trop long.La documentation impeccable qui alimente la dimension historique du récit suscite un intérêt soutenu et plusieurs éléments sont même fascinants mais je n'ai jamais été passionnée par ce roman.Car il s'agit bien d'un roman. Une foule de personnages hauts en couleur traversent le récit, presque tous trop furtivement, car ne servant que de faire-valoir au héros, un héros un peu trop parfait! Dommage!Car tout au long de ces huit cent cinquante pages, il y aurait eu amplement d'espace pour plus d'un!
La qualité de l'écriture est sans reproche et celle de la traduction, soit dit en passant, est aussi d'une très grande qualité.Bref, la qualité essentielle de ce récit demeure le contexte historique fort bien documenté.FranBlan - Montréal - 63 ans

L'AVIS DE NINA : 10/10
Loin de constituer le cliché du roman à l'eau de rose qu'on attendrait après "les oiseaux se cachent pour mourir", nous sommes ici transportés dans un nouveau monde aux antipodes de la vie anglaise du 18e siècle. Colleen a dû faire un énorme travail de recherche historique afin de retracer les conditions de vie de ces malheureux déportés. BIen sûr, les quelques 900 pages vont en repousser plus d'un ; mais le véritable lecteur, appréciant l'écriture fluide, maniant la description des paysages et des hommes avec une grande sensibilité, saura puiser en ce livre, des sources d'évasion et de bohneur fantastiques.
J'avoue avoir souhaité secouer un peu le héros de cette épopée, Richard Morgan, tant je pensais qu'il pouvait influer sur le cours de sa vie, mais finalement, après avoir refermé ce livre, n'était-ce pas lui qui avait raison ? Une belle leçon de vie, d'amour et de courage comme il n'en existe plus tant à notre époque.
N'ayez pas peur de l'épaisseur du livre. L'été approche ; l'édition poche est disponible ; et vous sentirez le vent de l'aventure, allongés sur votre serviette sur la plage ensoleillée.


Date de création : 19/09/2009 @ 23:13
Dernière modification : 19/09/2009 @ 23:13
Catégorie : Lecture L-P
Page lue 1441 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^