Texte à méditer :  Les cons ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît.  Michel Audiard
Recherche




Les rubriques

Fermer Lecture A-C

Fermer Lecture D-G

Fermer Lecture H-K

Fermer Lecture L-P

Fermer Lecture Q-T

Fermer Lecture U-Z

Fermer Lecture _en attente

Fermer Musique - Artistes à découvrir

Fermer Musique - Concerts

Lecture D-G - Desforges Régine - Et quand viendra la fin du voyage - Roman - 2007

AUTEUR : DEFORGES Régine
TITRE : Et quand viendra la fin du voyage
CATEGORIE : Roman
SORTIE : 2007

Léa, de Gaulle et le Che

RESUME DU LIVRE :
En 1966, le général de Gaulle, chef de l'État français, charge François Tavernier d'une mission aussi secrète que délicate : se rendre en Bolivie où Matis Barbie, le criminel de guerre nazi, a trouvé refuge. Là, avec l'appui de Dominique Ponchardier, ambassadeur de France à La Paz, il devra obtenir l'extradition du tortionnaire de Jean Moulin. A défaut, il lui restera la possibilité de l'enlever ; voire de l'éliminer... A peine débarqué, Tavernier se trouve en butte à l'hostilité déclarée des exilés allemands : les attentats contre sa vie se multiplient. Par bonheur, Léa qui l'a rejoint à La Paz, le seconde courageusement dans cette lutte sans merci. Lancés sur les traces de Barbie et des siens, François et Léa nous entraînent à travers un pays magnifique, tout secoué qu'il est par la guérilla qu'y mène alors Ernesto Guevara. Après le Français Régis Debray, c'est d'ailleurs à la cause du Che que Charles, fils adoptif de Léa, se rallie en secret ; il s'y jette avec toute l'énergie de sa jeunesse, mêlant la saga des Tavernier aux soubresauts de l'histoire sud-américaine des années soixante : le grand rêve révolutionnaire du Che, son combat désespéré et sa fin tragique défilent alors devant nous. Après avoir traversé tant d'épreuves, survécu à l'Occupation allemande, aux déchirements de l'Indochine puis de l'Algérie françaises, Léa et François se retrouvent de nouveau entraînés par le tourbillon de l'Histoire. Cette fois, pourtant, elle se parera pour eux de funestes couleurs... - Ainsi s'achève le cycle romanesque commencé par La Bicyclette bleue.

LES CITATIONS :
C'est avec une grande tristesse que j'ai terminé de lire le dernier tome de la bicyclette bleue. Dommage que cela finisse ainsi.Merci à l'auteur à qui nous devons vraiment une très belle saga.J'aimerais qu'elle me dise pourquoi cet arrêt car je suis sous le choc j'imagine de cette nouvelle.J'aimais beaucoup les personnages surtout ce couple mythique pour qui rien ne pouvait arriver. Et encore merci. (une internaute)
Pour cet ultime voyage, on retrouve tous les ingrédients qui ont fait le sel de ses précédents opus : des rebondissements multiples dans un cadre historique solide et fouillé ; des héros tout juste fatigués qui croisent une multiplicité de personnages fictifs ou réels.(Christine rousseau - 22/06/2007)
C'est je crois le meilleur des 10 tomes. La saga s'achève en beauté, avec tous les éléments qui ont fait le succès des début. Courrez vite le lire, parce que si vous avez eu l'impression que la saga était en perte de vitesse, là vous retrouverez la dynamique d'origine, et comme à chaque fois, vous aurez l'impression, que la fin n'est pas la fin, mais qu'au contraire l'histoire continue. Alors à vous d'imaginer la suite, et surtout bonne lecture. PS: pas malin l'internaute qui a donné la fin.(un internaute)

L'AVIS DE NINA : 9/10
10 Tomes, en voila une saga !!
C'est cependant le dernier tome et c'est avec tristesse que j'ai refermé l'ouvrage en fin de lecture. La publication a commencé en 1981 autant dire qu'elle a suivi une grande partie de ma vie depuis ma fin d'adolescence. Que vais-je faire maintenant ????
Je ne reprendrai pas le cours de cette saga depuis son début avec la bicyclette bleue bien sûr. Je dirai seulement que ce dernier opus offre une fin en beauté à Léa et à toutes ses aventures aussi rocambolesques, dangereuses et incroyables qu'elles puissent paraître. Une femme forte et fragile à la fois ; qui a, pendant toute son existence été tiraillée entre ses amours tumultueuses et son grand amour François.A elle seule, elle a vécu une bonne dizaine de vies. En effet, on a du mal à imaginer que toutes ses aventures ne soient arrivées qu'à une seule et même personne.
Mais lorsqu'on cotoie le Général de Gaulle et le Che (pas avec la même intensité sensuelle je le conçois!!!) on n'est plus à une rencontre barbare avec Klaus Barbie en personne.
Aussi, je ne me suis pas attachée au côté "historique" de cette saga, mais plutôt au côté aventurier, qui de loin, m'aurais presque fait penser à une "Angélique" d'un autre temps.
Evidemment, pour ceux qui n'auraient pas lu les 9 autres tomes, cela est moins palpitant ; beaucoup de références sont en effet citées au gré des chapitres pour évoquer l'ensemble de l'oeuvre.
Bonne lecture !


Date de création : 19/09/2009 @ 18:16
Dernière modification : 19/09/2009 @ 18:16
Catégorie : Lecture D-G
Page lue 1195 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^