Texte à méditer :  Les cons ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît.  Michel Audiard
Recherche




Les rubriques

Fermer Lecture A-C

Fermer Lecture D-G

Fermer Lecture H-K

Fermer Lecture L-P

Fermer Lecture Q-T

Fermer Lecture U-Z

Fermer Lecture _en attente

Fermer Musique - Artistes à découvrir

Fermer Musique - Concerts

Lecture A-C - Connelly Michael - Los Angeles river - Polar - 2005

AUTEUR : CONNELLY Michael
TITRE : Los Angeles River
CATEGORIE : Policier
SORTIE : 2005


On est plongé dans une histoire du serial-killer entre Los Angeles et Las Vegas avec comme personnages principaux : Harry Bosh, ex-inspecteur de LAPD, qui semble être un personnage récurrent de l’auteur, Rachel Welling du FBI et Le Poète.

RÉSUMÉ DU LIVRE :
Sur la demande d’une vieille amie dont le mari vient de mourir, l’ex-inspecteur du LAPD Harry Bosch accepte de remettre de l’ordre dans les papiers du disparu. Rendu méfiant par les révélations d’un associé du défunt, il enquête et comprend qu’il y a eu meurtre. Encore faut-il le prouver et retrouver un assassin qui a laissé des traces un peu trop évidentes de ses intentions. C’en serait à croire qu’il a envie de se faire prendre, mais au terme d’un périple de plus en plus dangereux. Pendant ce temps-là, l’agent du FBI Rachel Walling reçoit, elle, l’appel qu’elle redoutait depuis des années : le tueur le plus cruel et retors qu’il lui aitété jamais donné de traquer, à savoir… le Poète… est de retour. Ainsi commence un des romans les plus violents et douloureux de Michael Connelly.
L'un des romans les plus violents et les plus douloureux de Michael Connelly.


LES CITATIONS :
Trois en un. Harry Bosch, Terry McCaleb, le Poète. Les trois personnages fétiches de Michael Connelly réunis en un seul roman, Los Angeles River. Les amateurs de l'oeuvre de l'écrivain américain, devenu le meilleur spécialiste actuel du genre «flic story», apprécieront le geste.Un chemin à succès qui montre, si besoin en était encore, les liens étroits qui unissent l'artiste à son oeuvre. Ou, pour reprendre la formule de Joseph Wambaugh, ex-policier devenu immense écrivain et que Michael Connelly admire : «L'important n'est pas forcément la façon dont un flic travaille sur un dossier, mais comment un dossier travaille sur un flic.» Et un roman sur son auteur...
[l'express]
Tout le talent de Connelly est là, dans cette manière de remettre sans cesse l'ouvrage sur le métier, sans jamais se répéter. En creusant toujours plus profond l'identité de ses personnages, en particulier celui de Harry Bosch, le héros fétiche, le flic engagé corps et âme dans son combat contre le Mal...
Michel Abescat - Télérama


L'AVIS DE NINA : 8/10
C'est mon premier Connelly. Il m'avait été conseillé par une amie et j'avoue que je n'étais pas trop attirée au départ. Finalement je suis conquise et j'ai même acheté un autre ouvrage de cet auteur depuis. Celui-ci semblait faire partie d'une série antérieure, mais même sans avoir lu les précédents, j'ai pu suivre le fil de l'intrigue et m'attacher aux personnages. On se demande toujours ce qui passe dans la tête des tueurs en série et ici on est servis... ça fait froid dans le dos. Un bon thriller comme je les aime, histoire d'être dans un bon karma avant d'aller au dodo ! bonne lecture...


Date de création : 19/09/2009 @ 17:46
Dernière modification : 19/09/2009 @ 17:46
Catégorie : Lecture A-C
Page lue 1277 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^