Texte à méditer :  Il faut se méfier des ingénieurs, ça commence par la machine à coudre, ça finit par la bombe atomique  Marcel Pagnol
Recherche




Les rubriques

Fermer Lecture A-C

Fermer Lecture D-G

Fermer Lecture H-K

Fermer Lecture L-P

Fermer Lecture Q-T

Fermer Lecture U-Z

Fermer Lecture _en attente

Fermer Musique - Artistes à découvrir

Fermer Musique - Concerts

Lecture D-G - Grisham John - La transaction - Polar juridique - 2004

AUTEUR : GRISHAM John
TITRE : La transaction
CATEGORIE : Policier
SORTIE : 2004


Clay Carter, avocat jeune et gentil, défend les indigents. Jusqu’au jour où il cède à la tentation et vend son âme au diable… John Grisham, une nouvelle fois, s’attaque aux rouages les moins reluisants de la machine judiciaire américaine. Cynisme garanti !

RÉSUMÉ DU LIVRE :
Clay Carter est jeune et gentil. Avocat salarié par le gouvernement, il gagne mal sa vie mais il a la satisfaction morale de défendre les indigents. Jusqu'au jour où le diable se présente à lui…
Sous les traits d'un intermédiaire mystérieux, il lui propose de se lancer dans une activité qui bat son plein aux États-Unis : la chasse aux coupables richissimes. Le sport est légal mais il faut laisser l'éthique au vestiaire. Clay cède à la tentation et vend son âme au diable…
Grosses entreprises, laboratoires pharmaceutiques, fabricants de cigarettes ou de matériaux déficients… Le nouveau Clay Carter se nourrit de l'envers sordide des procès à grand spectacle.Lorsqu'ils sont attaqués pour malfaçon par des plaignants regroupés par milliers en " nom collectif ", ces coupables richissimes préfèrent transiger rapidement qu'aller en cour.
Dans ces actions spectaculaires à l'américaine, des avocats sans peur et sans scrupules bâtissent des fortunes en dizaines de millions de dollars.
Devenu l'un d'entre eux, Clay Carter va goûter au plaisir d'avoir son jet privé et s'accoutumer à l'envers du décor : le rabattage des plaignants, la spéculation sur les titres des entreprises en accusation, le prix âprement négocié des malades et des morts.


LES CITATIONS :
"Après les best-sellers, La Firme, L'affaire Pélican et Le maître du jeu, le roi des thrillers juridiques, John Grisham, nous emporte à nouveau dans son univers de corruption, de gros sous et de scandales."[OH!LA!]
L'intrigue, peut-être moins surprenante que celle de "L'affaire Pélican", est d'une efficacité indéniable.On achève sa lecture KO, mais ravi d'avoir tant appris sur l'état de décrépitude des moeurs américaines.[Le parisien]
Un livre dans la pur tradition de John Grisham : un avocat et une histoire visant les dérives de la justice américaine... Le style est toujours aussi limpide et plaisant à lire mais la fin est un peu baclée et beaucoup trop prévisible.[lecteur fnac.com]

 
L'AVIS DE NINA : 9/10
AHhhhhhhhhh John Grisham... je ne m'en lasse pas. Il n'est pas un de ses ouvrages qui ne fusse best-seller (enfin du moins de ceux que j'ai lus). Vive le pays de la liberté et des droits du citoyen... vive le pays où les avocats sont rois et où peu importe le flacon tant qu'on a l'ivresse... Un roman policier comme je les aime, le climat délétère, les hommes de loi véreux, le pouvoir de l'argent et dans l'affaire toujours les petites gens qui trinquent. Un peu grinçant tout ça me direz-vous mais tellement plausible... Un ouvrage à dévorer du début à la fin, on ne s'y ennuie pas, on se régale.

Date de création : 18/09/2009 @ 19:21
Dernière modification : 18/09/2009 @ 19:21
Catégorie : Lecture D-G
Page lue 1182 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Calendrier
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^